Skip to Content

blog

S’il vous plaît…Dessinez-moi votre plan de carrière.

Si j’interpellais ainsi l’un de mes coachés, je ne serais pas certain de soulever un grand enthousiasme et, s’il se lançait, j’obtiendrais, peut-être, le schéma d’une carrière de…mouton :
Le parcours idéal qui satisferait son patron, son conjoint, ses parents, ses enseignants ou bien celui qui rendrait jaloux son collègue ou son voisin.

A la place, je préfère d’abord l’inviter à lire, ou à relire, les premiers chapitres du Petit Prince et à se reconnecter avec l’enfant qu’il a été, en laissant parler son imagination.

Il y lira, par exemple,:
Les graines sont invisibles. Elles dorment dans le secret de la terre jusqu’à ce qu’il prenne fantaisie à l’une d’elles de se réveiller.

J’aime également cette autre citation d’Antoine de Saint Exupéry:
L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre.

Je vous propose donc un autre point de départ : commencez par un dessin vous représentant dans votre environnement professionnel actuel ou à votre dernier poste si vous êtes en période de transition.

Si vous le souhaitez, scannez votre dessin et envoyez le moi à l’adresse : denis@coach-de-carriere.com. En l’observant ensemble, nous verrons comment s’organise votre présent. Nous en cernerons les limites et, pour que votre futur professionnel prenne forme, nous examinerons quelles autorisations vous pourriez vous donner.

Pour faire connaissance, un petit dessin vaut parfois beaucoup mieux qu’un long C.V.

Se replacer au coeur de son Système

 

De retour de vacances, vous allez reprendre votre poste, votre place dans l’organisation…mais, en fait, comment vous sentez vous à cette place ?

Prenons ensemble quelques minutes pour y réfléchir:

Pret ? Fermez les yeux 20 secondes et visualisez votre système

Où vous placez vous spontanément ?

Respirez profondément : Quel sentiment ressentez vous ?

Quel est votre objectif professionnel pour les 6 prochains mois ?

Avez vous un plan pour y parvenir ? Pouvez vous en détailler la prochaine étape ?

Avez vous un plan B ?

Dans un an, où en serez vous ?

Qu’est ce qui dépend de vous ?

Halloween, le bon moment pour prendre confiance et préparer la fin d’année

 

Comprendre ses peurs et aller au-delà de ses échecs pour s’autoriser à être soi-même est un puissant levier de réussite professionnelle.

Regardons les 3 prochains mois, quels sont les rendez-vous professionnels qui vous mettent mal à l’aise:

  • L’entretien annuel en face à face avec votre patron ?
  • Les entretiens annuels avec vos collaborateurs ?
  • La présentation au board des résultats du semestre ?
  • La validation du plan marketing 2014 – 2015 ?

Recherchez l’origine de l’émotion que vous associez à ces évènements car mettre un nom sur votre peur est le premier pas pour en comprendre l’origine et éviter de retomber dans les mêmes ornières.

Pour nommer vos 6 trouilles professionnelles, la liste suivante peut vous aider:

Peur de paraitre incompétent, peur de ne pas trouver le style adapté, peur de perdre ses moyens, peur de décevoir, peur de ne pas être parfait ? Peur d’affirmer son point de vue, peur de prendre une décision , peur de devoir assumer ses responsabilités, peur de faire peur ? Peur d’entrer dans un conflit, peur de perdre son job, peur de changer d’habitudes, peur d’être en retard ?

Les fantômes de vos échecs vous hantent ?

Entrainez-vous à parler positivement de TOUTES vos expériences:

Parfois, et même souvent, les choses ne se passent pas comme prévues et cela peut être douloureux. Il est improductif de ressasser infiniment les évènements ou de rechercher en quoi les circonstances auraient pu vous être plus favorables.

Par contre, il est toujours utile de se recentrer sur l’intention de départ, le plus souvent positive, et sur les leçons à tirer de chaque expérience. Progressivement le ressenti douloureux disparaitra et laissera la place à l’envie de tenter une solution différente ou de vous investir dans un nouveau projet.

La confiance nait de l’expérience. L’expérience des situations réellement vécues, mais également de celles que l’on peut simuler dans un cadre sécurisé. N’est-ce pas ainsi que l’on forme les pilotes de ligne aux atterrissages les plus difficiles ?

Le coaching vous offre cette possibilité de tester et d’expérimenter, avec un sparing partner bienveillant, les situations managériales les plus délicates dans un cadre de confidentialité absolue, profitez en.

Automobile et Emploi : Même Combat

Choisit-on un collaborateur comme on achète une voiture ? Drôle de question et pourtant les parallèles entre ces 2 marchés sur lesquels il est difficile de se faire une place au soleil permettent de dégager des positionnements gagnants.

Low cost, Hybrides et SUV, 3 catégories qui progressent sur le marché automobile.

Alors que les chiffres globaux du marché automobile français sont plutôt moroses, certaines catégories de véhicules tirent leur épingle du jeu :

Les véhicules low cost qui sont accessibles tout en étant beaucoup plus fiables et moins couteux à entretenir qu’un véhicule d’occasion, les véhicules hybrides à double motorisation essence et électrique qui réduisent sensiblement les couts d’utilisation et les crossovers et SUV qui combinent les capacités d’usages de plusieurs véhicules en un seul, en offrant, par exemple, à la fois la transmission 4×4 et le confort d’une berline ou l’allure et les performances d’une sportive associées au volume de chargement d’un break.

Par analogie, 3 stratégies de communication sont donc à privilégier pour être LE candidat retenu:

  • Je ne coute pas cher, je remplis les missions de base et vous pouvez compter sur moi.
  • Grace à mes compétences, je suis plus efficace et je vous le prouve.
  • Je suis polyvalent, je rends des services supplémentaires et je vous emmène là où vous rêvez d’aller.

Quels sont les prérequis pour mener ces différentes stratégies ?
Avant de se lancer un double travail est nécessaire :

  • Recueillir des informations pertinentes concernant la branche d’activité et l’entreprise visée.
  • Faire un bilan objectif de ses compétences, capacités, motivations et …prétentions

La stratégie “Low cost” suppose de connaitre les salaires d’une profession, les aides et dispositifs gouvernementaux applicables, de cerner les niveaux de compétences minimums attendus à un poste donné et de garantir sa fiabilité.
La stratégie “Hybride” suppose de bien identifier les faiblesses des concurrents et de proposer des alternatives séduisantes.
La stratégie “Crossover” suppose de découvrir des besoins insatisfaits et d’imaginer des solutions nouvelles.

Vous envisagez de changer de job ou êtes en recherche d’emploi ?
Prenez vite rendez vous avec votre concessionnaire…euh non avec votre coach bien sur.

Préparer le changement

Mars est un mois fait de contrastes et de transitions, Théophile Gautier l’observait déjà il y a plus de 150ans dans son poème le joli mois de mars :

Tandis qu’à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps

Tout est très bien dit dès cette première strophe : La clé d’une transition réussie, celle qui se passera dans la sérénité malgré les difficultés est bien :

L A__P R E P A R A T I O N__!

Passons donc en revue les grandes étapes d’un processus d’évolution :

  • Faire le point
  • Choisir un objectif
  • Evaluer les options et les étapes pour y parvenir
  • Construire un plan d’action
  • Agir

La phase de préparation correspond bien au 4/5 du processus. Notons que ce processus est récurrent puisque chaque fin d’un cycle d’actions sera logiquement suivie d’un nouveau point pour en mesurer les effets. Il est également fractal c’est-à-dire que chaque étape peut elle-même se diviser en un sous processus du même type.

Si nous appliquons cette méthode à la transition de carrière et à l’étape « Faire le point » cela donne :

  • De quand datent mes derniers bilans ? Quels en étaient les focus et les conclusions ? Quels ont été, depuis, les évènements majeurs qui ont marqué ma vie personnelle, mon travail ou mon environnement ?
  • Quelle dimension de ma carrière (rémunération, expertise, management, équilibre vie privée-vie professionnelle, employabilité…) ai-je envie d’examiner aujourd’hui ?
  • Quelles sont les étapes à atteindre et les outils à ma disposition pour me situer sur cette dimension ? Quelles en sont les limites ?
    Par exemple pour la rémunération : historique de mes revenus, enquêtes sur ma profession, statistiques de mon école, publications, construction d’un benchmark…
  • Quelles sont les actions que je m’engage à mener pour « faire le point » ? Selon quel calendrier ?
    En conservant l’exemple de la rémunération cela pourrait être : Me procurer le dernier numéro spécial de l’Express sur le salaire des cadres, interroger mon syndicat, mon organisation professionnelle, sonder un groupe d’anciens issus de ma formation ou de mon organisation…Prendre rdv avec un expert.

 

Le moi de Mars est une période propice au redémarrage alors relancez vos processus d’évolution, nous sommes là pour vous accompagner. En Mars ça repart !

Cette semaine c’est Carnaval !

A Rio les écoles de samba s’y préparent toute l’année, et vous, avez-vous réfléchi une minute dans la peau de qui vous voudriez vous glisser ? Profitons de cette occasion pour explorer différentes facettes de notre personnalité et nous ouvrir aux autres.

Quel costume porterez vous ce soir ?

Irina, 35 ans, directrice d’une agence immobilière, enfilera une blouse blanche et sera une charmante infirmière…Patrick son mari 37 ans, officier de l’armée de terre, l’accompagnera déguisé en bagnard.

Qui nous montrent ils à travers leurs choix : La personne qu’ils ne seront jamais, celle qu’ils pourraient devenir ou bien celle qu’ils ont toujours été ?

Et si nous jouions aussi le jeu dans l’entreprise :

Pour une journée, la comptable devient commerciale, le réceptionniste prépare les commandes, le PDG livre les clients. ..

N’avez-vous jamais rêvé que quelqu’un puisse vraiment comprendre ce que vous vivez tous les jours ? N’avez-vous jamais été frustré de voir la façon dont votre collègue traitait une tâche ou simplement pensé que vous vous y prendriez autrement ?
Alors, quel poste choisiriez-vous et qui mettriez-vous à votre place ?

Mon expérience montre que quand toute l’équipe fait ce simple exercice et en débat avec un modérateur cela donne de très bonnes pistes d’amélioration de la communication et de la performance collective.

Vive le carnaval !

Offrez des puzzles à Noël !

Merci à Béa Pyl pour la pièce

Chez Coach de carrière nous adorons les puzzles. En fait nous les aimons tellement que nous en avons fait notre logo. Nous y trouvons une source constante d’inspiration pour:

Aborder l’inconnu avec courage :

Quel que soit le nombre de pièces, quel que soit le motif, nous savons qu’en procédant avec patience et méthode nous reconstituerons l’image qui nous est inconnue à priori.

Procéder avec méthode :

  • Trouver les 4 coins : Identifier et poser les pierres angulaires de l’ édifice : Les motivations d’un projet, les valeurs d’une personnalité.
  • Construire les bordures : C’est-à-dire fixer l’objectif et les limites de notre intervention. A la fin de cette étape, le projet est cadré, le système délimité, le problème circonscrit.
  • Organiser l’espace : En rassemblant les pièces par couleur et en prêtant une attention particulière aux transitions, aux changements de tonalités, petit à petit, l’image émerge.

Trouver les bons ajustements :

Progressivement, chaque pièce prend exactement sa place en s’attachant à ses voisines. Connecter, ajuster, développer les réseaux, voilà encore des sujets que nous traitons quotidiennement en coaching.

Utiliser son intuition :

Si vous vous faites des puzzles régulièrement vous constatez probablement que vous allez de plus en plus vite car vous développez un sixième sens pour « sentir » les bons ajustements dès le premier coup d’œil. Le coaching vous engage aussi à prendre confiance en vos intuitions.

JOYEUSES FÊTES A TOUS !

Carrière : 3 leçons d’expert

Je reprends la balle au bond sans préjuger de ce qui se passera du côté du club de handball de Montpellier.

L’art de gérer sa carrière fait appel à des qualités que ne renieraient pas nos experts nationaux, voici donc 3 leçons qu’ils nous proposent :

  1. Saisir les opportunités : C’est-à-dire susciter la bonne passe et la transformer en but. Les grands joueurs ont un secret : ils savent se démarquer et offrent des solutions à leurs partenaires.
  2. Jouer collectif : C’est-à-dire être solidaire, communiquer ses intentions, passer la balle. Rendre un service est, par exemple, une très bonne façon de développer son réseau professionnel.
  3. Faire les bons paris : Il faut savoir anticiper et choisir les bonnes options pour progresser plus vite.

Humm…Vous n’êtes pas certain au sujet du 3) ?

Parlez en à un professionnel, il pourra vous éviter de risquer gros pour gagner pas grand chose et vous permettra surement de mieux mesurer les enjeux d’une décision pour votre avenir professionnel.

Boostez votre autonomie !

Le mondial de l’automobile ouvre ses portes à la fin de la semaine, nul doute qu’on y parlera de véhicules électriques et donc d’autonomie.

L’autonomie représente la distance maximale que l’on peut couvrir avant de devoir recharger ses batteries. Les points critiques pour rouler en toute sérénité sont :

  • Le couple consommation et capacité de stockage
  • La disponibilité d’un point de recharge
  • La durée de la recharge

Ce sont les progrès réalisés dans ces 3 domaines qui rendent aujourd’hui l’utilisation d’un véhicule électrique envisageable pour des usages de plus en plus variés.

J’ose l’analogie avec l’humain : Nous aussi, nous cherchons à « gérer notre énergie » et à « recharger nos batteries ».

Avant chaque (re) démarrage, je me jauge :

  • Quel est mon capital d’énergie ?
  • Où est mon prochain point de recharge ?
  • Quelle énergie supplémentaire vais-je y gagner et en combien de temps ?

Etre à l’écoute de mon corps me permet de savoir précisément, où je me situe. C’est une clé que j’utilise, par exemple, pour planifier mes tâches avant de me lancer dans l’action.

Je suis attentif aux facteurs de surconsommation :

  • Mon coffre est-il encombré de bagages inutiles ?
  • Quels boulets suis-je en train de trainer ?
  • Est-ce que, par hasard, je n’appuie pas en même temps sur l’accélérateur et sur le frein ?

Ce qui fonctionne le mieux pour me recharger :

  • Le sport, la musique, la lecture
  • Les voyages, la méditation, le rêve, la respiration…

Et pour vous ? Nous n’avons pas tous les mêmes modèles de batteries, les points de recharges sont aussi nombreux que variés, alors, pourquoi ne pas s’entrainer à les repérer et à en expérimenter de nouveaux.

L’autonomie c’est savoir jusqu’où on peut aller en toute confiance. Il est possible de développer cette capacité. Le coaching permet de repousser ses limites en toute sécurité, de trouver de nouvelles solutions, de mobiliser toutes ses ressources…et, au final, d’aller beaucoup plus loin.